Projet après projet, j’essaie toujours d’explorer de nouvelles choses, et surtout pousser encore un peu plus mes limites. Je ne peux pas oublier qu’il y a 1 an et demi à peine, cette incroyable aventure de création de meubles débutait…

La singularité de cette console design tient à deux élements. La première chose est l’idée de traiter le plateau d’une table comme si c’était un tableau. Et la deuxième est l’envie de réaliser un piétement élégant, fin tout en étant stable et solide. 

Pari réussi ? Pour le piétement je pense que oui. Concernant le plateau de table, cette question étant éminemment subjective, je ne peux y répondre… Pourtant, je me suis vraiment bien amusé à le réaliser. Sur ce plateau de table, j’ai réalisé une peinture abstraite avec de la peinture acrylique. Cette peinture étant ensuite recouverte de de résine transparente, lui donnant une brillance et une profondeur remarquable. J’ai appelé cette console design « rouille » car l’idée de cette peinture est inspirée de l’oxydation du cuivre qui prend parfois de magnifiques teintes bleutées. 

Mélanger les genres, les techniques, les matières est un exercice vraiment stimulant que j’affectionne énormément. Néanmoins, il nécessite aussi de nombreux essais, et encore plus de ratés ! 

J’ai voulu pour le piétement donner à la fois une impression de légèreté mais aussi de robustesse en l’intégrant complètement dans le plateau de la console. La légèreté est obtenue par l’assemblage de fines lames de chêne, jointe par un « sabot » en noyer massif. La robustesse, se voit à l’oeil nu, et l’on comprend immédiatement que les pieds sont « noyés » dans le plateau de la table, rendant cet assemblage stable et solide.

Au final, cette table me semble unique. De part son « plateau / tableau », mais également grâce à son piétement original et élégant je l’espère.